Informations

J'ai frappé mon chien en colère


J'ai frappé mon chien en colère. Maintenant, elle n'est pas seulement blessée, elle est en pn. Puis-je quand même bénéficier de prestations médicales ?

J'ai un chien d'un an nommé Lucy qui a été en voie de guérison pendant la majeure partie de l'année. Cependant, il y a environ 10 jours, elle a souffert d'un PN considérable en soulevant sa jambe arrière, et la marche semble l'exacerber.

Mon vétérinaire a recommandé de mettre un plâtre sur la blessure. Je peux voir comment cela pourrait aider, mais je crains que mon régime médical ne paie pas pour cela. Si c'est le cas, puis-je quand même lui faire des dépenses « raisonnables et nécessaires » ?

Tout d'abord, assurez-vous que votre plan couvre les services dont vous pensez avoir besoin. « Raisonnable et nécessaire » ne veut pas vraiment dire quoi que ce soit pour planifier les fournisseurs. Ils recherchent un service pour traiter ou diagnostiquer une condition médicale, et si le traitement est efficace et que la condition sous-jacente est susceptible de se produire, vous êtes couvert.

Si votre plan est un plan sans faute, cependant, vous pourriez avoir des ennuis. Dans le cadre de ces types de régimes, la plupart des frais médicaux sont couverts même si la blessure est le résultat de la négligence du propriétaire du chien, et non de celle du chien. Dans votre situation particulière, si la blessure de Lucy a été causée par votre propre négligence (c'est-à-dire que vous n'avez pas fourni les soins appropriés pour éviter la blessure), alors les dépenses liées à son traitement ne sont pas couvertes par la plupart des régimes sans faute.

Si votre régime est un régime toute responsabilité, votre couverture est probablement beaucoup moins généreuse. Par exemple, supposons que votre régime comporte une franchise de 500 $. Si le coût total du traitement de Lucy (y compris ses soins vétérinaires) est supérieur à 500 $, vous devrez le payer de votre poche avant que votre régime ne paie un centime.

Si vous avez un plan sans faute, vous devez contacter votre fournisseur de plan pour examiner ce qui est couvert et ce qui ne l'est pas. Assurez-vous également que les modifications de police que vous souhaitez apporter n'ont pas d'impact négatif sur votre couverture.

3. Ne pensez pas que les « mauvaises nouvelles » changent

Le traitement d'une demande par une compagnie d'assurance peut prendre du temps. Si vous pensez que votre clm ne sera pas pd, n'attendez pas la mauvaise nouvelle.

Si vous ne voyez pas les avantages de votre clm, alors c'est à vous de prendre des mesures. Il est peu probable que votre fournisseur d'assurance paie pour un contrat à moins que vous ne soyez proactif dans l'action.

Pour démarrer le processus de clms, vous pouvez contacter directement l'assureur, ou vous pouvez utiliser un service en ligne. Une recherche rapide sur Google produira de nombreuses ressources.

Si vous avez la patience de demander à une compagnie d'assurance d'examiner et de traiter une demande de règlement, vous économiserez peut-être de l'argent.

N'attendez pas qu'une compagnie d'assurance vous dise ce que vous savez déjà : que votre assureur refuse une clm ou retarde le paiement.

4. Demander l'avis d'un consultant

Dans le passé, un courtier était la personne de référence pour les besoins d'assurance. Cependant, les courtiers sont sous le feu des critiques alors que les taux montent en flèche.

Les courtiers aident les clients à naviguer dans le monde complexe de l'assurance en négociant des accords, des politiques d'achat et en enregistrant des clms.

De nombreux courtiers sont excellents dans leur travail, mais certains ne le sont pas. Si vous avez du mal à négocier l'accord de votre fournisseur d'assurance, consultez un expert en assurance.

Vous n'avez peut-être pas le temps d'appeler votre courtier d'assurance chaque fois que vous modifiez votre assurance, mais vous avez le temps d'appeler un conseiller.

En faisant appel à un consultant, vous saurez ce que vous cherchez avant de conclure un accord avec un assureur. Un consultant peut être une excellente source d'informations sur les produits d'assurance et les tarifs.

Si vous êtes prêt à passer à un nouveau régime d'assurance, ne laissez pas vos options ouvertes. Consultez un expert en assurance qui a de l'expérience pour aider les clients à obtenir la meilleure offre pour leur couverture.

N'oubliez pas : aucune compagnie d'assurance n'est parfaite !

L'assurance est un domaine très complexe du droit. Cela peut être accablant pour les personnes qui n'ont jamais acheté d'assurance auparavant.

La meilleure façon de vous protéger des mauvaises affaires est de faire vos recherches.

Si vous avez besoin d'une assurance, faites vos devoirs ! Prenez le temps de réfléchir à ce que vous voulez et ne voulez pas de l'assurance. Pensez aux produits qui seraient les meilleurs pour vous et votre famille.

En fin de compte, les compagnies d'assurance essaient de faire de l'argent. Aucune compagnie d'assurance n'est parfaite, mais elle s'améliore constamment.

Le fait est, cependant, qu'il existe plusieurs entreprises qui sont meilleures que d'autres.

Il existe également tellement de types d’assurance différents qu’il est difficile de suivre les changements de couverture. Par conséquent, il est important d'être bien informé avant de prendre une décision.

Pour obtenir toutes les informations dont vous avez besoin, faites appel à un conseiller ! En consultant un professionnel, vous pouvez profiter de ressources qui vous aideront à prendre une décision éclairée.

Avec l'aide d'un consultant, vous pouvez comparer les tarifs d'assurance et obtenir l'assurance qui correspond le mieux à votre budget et à vos besoins. Si vous trouvez un accord qui est


Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos