Informations

Plante à coeur violet toxique pour les chats


Plante à coeur violet toxique pour les chats

La plante à cœur violet (Crinum jagus) est une espèce végétale originaire d'Afrique, du sous-continent indien, d'Asie du Sud-Est et de Chine. Il a été introduit dans d'autres parties du monde, y compris les îles Canaries, les Pays-Bas et l'Australie. La plante est communément connue sous les noms vernaculaires de crinum à feuilles déchiquetées et de cœur pourpre, car ses grandes feuilles ont des extrémités pointues.

Un certain nombre d'intoxications humaines et de décès ont été attribués à l'ingestion ou à la consommation de parties de plantes. En 2016, la plante est considérée comme "potentiellement toxique ou de toxicité inconnue" en Australie.

Taxonomie et étymologie

Crinum jagus a été décrit pour la première fois par Carl Ludwig Willdenow en 1789 et a reçu le nom de Crinum jagus. Le nom de genre Crinum vient du mot latin pour « déchiqueté », et le nom d'espèce est un mot latin qui peut être traduit par « flamboyant ». Il a d'abord été nommé Crinum sanguineum en 1789 par Willdenow. Il a changé le nom en Crinum jagus lorsqu'il s'est rendu compte qu'il s'agissait de la même plante qui avait été décrite par Linnaeus dans Species Plantarum en 1753. Il a également découvert que ses feuilles et ses tiges étaient rouges plutôt que sa description précédente de bleu.

Dans une étude menée en 1994 par l'Australian Biological Resources Study, les chercheurs ont répertorié plusieurs synonymes de C. ,jagus, notamment Crinum anserine, Crinum anserine var. jalpa, Crinum anserineum, Crinum anserinoides, Crinum anserinoides var. jalpa, Crinum jalpa, Crinum jalpa var. anserinoides, Crinum jalpa var. anserinoides, Crinum jalpa var. anserinoides et Crinum jalpa var. alpa.

Le nom de l'espèce jagus signifie « brillant ou scintillant » en latin. Il a été utilisé pour la première fois par Carl Ludwig Willdenow, qui l'a nommé pour la coloration rouge de ses feuilles. Willdenow l'a également décrit comme Crinum sanguineum en 1789, qui était un synonyme. Cependant, Willdenow réalisa plus tard qu'il avait affaire à la même plante que Linnaeus, qui s'appelait auparavant Crinum jagus. Willdenow a donc changé le nom en Crinum jagus.

Plusieurs premiers botanistes ont confondu le genre Crinum avec le genre Aconitum, ou monkshood, et d'autres espèces végétales.

Il a été rapporté que Crinum jagus s'hybride avec l'échinacée pourpre commune (Echinacea purpurea).

Distribution et habitat

La plante à cœur violet est originaire de la région africaine, du sous-continent indien, de l'Asie du Sud-Est et de la Chine. Il a été introduit aux îles Canaries et aux Pays-Bas.

Il s'agit généralement d'une espèce de zone humide, présente dans les zones de marécages, de marais et de cours d'eau. Il est courant en Inde, au Sri Lanka, au Népal, au Bangladesh, au Bhoutan et en Asie du Sud-Est.

Cultivation

La plante à cœur violet peut être cultivée à partir de graines. C'est une plante à croissance lente qui met de deux à quatre ans pour arriver à maturité, selon l'environnement dans lequel elle est cultivée. Il est très tolérant à la fois à la sécheresse et à la forte teneur en sel. La plante est rarement cultivée aux États-Unis, où elle est répertoriée dans le Plant Pest and Disease Weed Watch du ministère de l'Agriculture comme « Mauvaise herbe dans certains États ». Il s'est avéré être une « mauvaise herbe nocive » dans le Dakota du Nord, le Minnesota, l'Iowa et le Wisconsin.

Aux États-Unis, le cœur violet est le plus souvent cultivé pour ses fleurs ornementales. La plante pousse jusqu'à la hauteur et peut être cultivée jusqu'à la hauteur. La plante pousse généralement dans un sol acide et ne poussera pas dans un environnement neutre ou alcalin. Le cœur violet ne tolère pas les niveaux d'humidité élevés, mais tolère des températures modérées. Il a tendance à s'auto-ensemencer, mais peut également se multiplier par bouturage.

La plante est relativement facile à cultiver, mais peut être infestée de pucerons si elle n'est pas correctement contrôlée. Pour éviter les infestations de parasites, cultivez les plantes dans une serre ou dans un endroit ombragé.

Écologie

Parties de plantes

Les parties de la plante à cœur violet qui ont causé un empoisonnement sont les feuilles et les fleurs. L'empoisonnement peut se produire lorsque des personnes ou des animaux consomment les fleurs, les feuilles, les tiges ou les racines de la plante. Les racines de la plante peuvent également causer des problèmes lorsque des personnes ou des animaux boivent de l'eau provenant de sources contenant son eau.

Toxicité

Crinum jagus est l'espèce végétale la plus toxique du genre Crinum. Ses graines contiennent la plus forte concentration de glycosides cardiaques (CG) de toutes les espèces du genre, et il est considéré comme hautement toxique pour les humains et le bétail. C'est l'une des plantes qui ont causé l'intoxication et la mort de l'homme. Un certain nombre d'intoxications humaines et de décès ont été attribués à l'ingestion ou à la consommation de parties de plantes. Les effets de l'ingestion de grandes quantités de cette plante comprennent des vomissements, des douleurs abdominales, une faiblesse, des convulsions, une perte de conscience et un arrêt cardiaque.

Les CG du genre Crinum ont une longue histoire d'intoxication humaine et de mort. Un certain nombre de cas d'empoisonnement en mangeant ou en buvant la plante ont été signalés dès les années 1500. Par exemple, un médecin des années 1500 nommé Fuchs a noté que si les feuilles étaient trempées dans du vin, cela provoquait de violents vomissements. Dans les années 1700, William Hunter a noté que si les gens mangeaient des tiges de cœur violet, ils seraient « torturés avec des pns pointus dans le ventre et dans les organes vitaux ».

La forte concentration de CG dans les feuilles et les tiges de la plante peut rendre la plante potentiellement toxique ou de toxicité inconnue. Une étude réalisée en 2012 par l'Australian Biological Resources Study a révélé qu'un seul échantillon de la plante contenait la concentration la plus élevée de CG de toutes les espèces végétales testées. Cette étude a également révélé que la concentration moyenne de CG dans la plante était plus de deux fois supérieure au seuil de toxicité de la plante.


Voir la vidéo: 14 PERSONNES AVEC LES PARTIES DU CORPS LES PLUS GRANDES DU MONDE! Nalak (Novembre 2021).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos