Informations

Chat de gouttière en tissu plié

Chat de gouttière en tissu plié


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Chat de gouttière en tissu plié-œil (BFAC) sur la cornée après l'intervention chirurgicale {#Sec5}

--------------------------------------------------------------------------

### *Phénylephrine* {#FPar2}

La cornée devient gonflée à plusieurs millimètres de diamètre. Si le patient est un enfant, une goutte de phényléphrine à 1,5%, un agent mydriatique très doux, est instillée.

### *Anesthésie* {#FPar3}

Après instillation de la phényléphrine, le patient est mis sous sédation, puis la ponction pour instiller le médicament est réalisée.

### *Perforation* {#FPar4}

Une lame à 30° de petit diamètre (0,22 mm) et une irrigation avec une solution saline stérile sont utilisées. L'angle de la lame par rapport à l'axe vertical du patient est le facteur le plus important pour éviter la perforation de l'iris et de la chambre antérieure de l'œil, de sorte que le médicament soit injecté directement dans la face postérieure du globe oculaire.

Le point d'injection du médicament se situe entre 1 mm et 2 mm de l'apex cornéen, et la quantité d'anesthésique est de 20 L à 40 μL. L'apex cornéen est défini comme le point central des apex des méridiens horizontaux et verticaux sur la cornée.

L'angle du globe oculaire peut être observé par biomicroscopie à ultrasons (UBM) ou par observation visuelle directe à l'aide d'une lampe à fente. L'apex cornéen peut être confirmé par UBM après l'injection. La méthode de perforation est illustrée à la Fig. ,[1](#Fig1){ref-type="fig"}. Fig. 1Méthode de ponction : **a** la ponction n'a pas été réalisée à partir de l'apex cornéen. **b** La ponction a été réalisée à partir de l'apex cornéen. L'apex cornéen a été confirmé par biomicroscopie ultrasonore après injection. La profondeur de ponction a été mesurée pour s'assurer que la pointe de l'aiguille atteint la chambre antérieure

### Suivi {#Sec6}

Après l'opération, un suivi est effectué à 1, 3, 6 mois et 1 an. L'acuité visuelle, la pression intraoculaire (PIO), la profondeur de la chambre antérieure, la longueur du segment antérieur, l'épaisseur de la cornée centrale et de l'iris, l'angle de la chambre antérieure et l'angle de la chambre postérieure ont été observés avant et après l'opération. L'acuité visuelle a été évaluée avec le diagramme ETDRS. La PIO a été mesurée avec le Tono-pen (Tono-yama, Japon). La méthode de mesure suit le principe de la tonométrie par aplanation. L'instrument est calibré avant chaque utilisation.

L'épaisseur cornéenne centrale est mesurée avec un appareil à ultrasons (Quantel, RSP-10, France). Les principes et paramètres de mesure sont les suivants : la longueur d'onde ultrasonore est de 20 MHz, la profondeur de profondeur est de 10 mm et l'épaisseur cornéenne centrale est détectée. Le principe de mesure est le même que l'échographie en mode A, à l'exception de la différence de localisation. La mesure de l'épaisseur de la cornée centrale, qui est détectée par ultrasons, est effectuée sur la cornée supérieure de l'axe visuel central, qui est à 1 mm au-dessus de l'axe visuel. Lorsque la distance entre la surface de la cornée et l'axe visuel est inférieure à 1 mm, la mesure est réalisée sur la cornée, et la mesure de l'épaisseur de la cornée centrale dans cette étude est réalisée sur la cornée supérieure de l'axe visuel central. La longueur du segment antérieur est déterminée par deux lignes horizontales (la première est à 3,5 mm au-dessus du bord supérieur de l'iris).

La profondeur de la chambre antérieure centrale est mesurée par deux lignes horizontales (la première est à 4 mm au-dessus de la chambre antérieure) lorsque la ligne est perpendiculaire à l'axe horizontal, la mesure est effectuée du côté nasal de l'axe visuel central.

2.7. Biométrie du segment antérieur {#sec2.7}

------------------------------

Les mesures du segment antérieur, y compris la longueur axiale, la profondeur de la chambre antérieure centrale, l'épaisseur du cristallin et l'angle de la chambre antérieure, sont effectuées à l'aide du Galilei G6 (Ziemer Ophthalmic Systems, Port, Suisse). Le principe de l'instrument est que le faisceau lumineux est divisé en trois composants (deux d'entre eux sont divisés en deux faisceaux séparés et un faisceau en quatre faisceaux), et le faisceau lumineux est focalisé sur la cornée après avoir pénétré dans le milieu et est réfléchi par la cornée. Les données de réfraction et le contour cornéen sont mesurés par le principe de triangulation, et il n'entre pas en contact avec l'œil. L'appareil est calibré avant chaque utilisation.

La longueur axiale est mesurée en millimètres à l'aide d'IOLMaster 500 (Zeiss, Oberkochen, Allemagne). Elle est utilisée comme méthode standard et n'est pas affectée par la courbure cornéenne. Lors de l'exécution de la mesure IOLMaster, le patient doit être en décubitus dorsal, avec les deux yeux non dilatés. L'étalonnage est effectué à l'aide du prisme de référence interne avant chaque mesure. La longueur axiale est mesurée à l'aide d'IOLMaster de la manière décrite ci-dessus.

La profondeur de la chambre antérieure centrale est mesurée en millimètres à l'aide du Lenstar LS900 (Haag-Streit, 3071 Koeniz, Suisse). La distance entre la surface antérieure de la cornée et la chambre antérieure. La distance est mesurée par le principe du balayage laser, et elle n'entre pas en contact avec l'œil. Avant de mesurer la profondeur de la chambre antérieure centrale, le faisceau lumineux central de l'instrument est focalisé sur la cornée puis réfléchi par la cornée. Lors de la mesure de la profondeur de la chambre antérieure centrale, le patient doit être en décubitus dorsal. La mesure de la profondeur de la chambre antérieure centrale est effectuée à l'état détendu, sans bouger l'œil. Lorsque l'instrument indique une lecture stable, le faisceau lumineux est centré sur la partie centrale de la cornée.

Analyses statistiques

--------------------

Les analyses statistiques ont été réalisées avec SPSS 20.0 (IBM Corp., Armonk, NY, USA).

Le test de Kolmogorov-Smirnov a été utilisé pour déterminer si les variables continues étaient distribuées normalement. Les valeurs p <,0,05 ont été considérées comme indiquant une signification statistique. Les résultats préopératoires et postopératoires ont été comparés à l'aide du test des rangs signés de Wilcoxon. Les valeurs *P* <,0,05 ont été considérées comme statistiquement significatives.

RÉSULTATS

=======

L'âge moyen des patients était de 48,0 ± 16,8 ans, avec une fourchette de 18 à 75 ans. La durée moyenne de suivi postopératoire était de 13,2 ± 7,0 mois, avec une fourchette de 6 à 29 mois. L'équivalent sphérique moyen préopératoire était de --11,2 ± 5,5 dioptries (D). Lors de la dernière visite, l'équivalent sphérique était de -0,15±0,68 D.

[Table 1](#T1){ref-type="table"} montre les valeurs de réfraction préopératoire et postopératoire des patients. Aucun œil n'a subi de complication peropératoire telle qu'une perte de vitré. L'acuité visuelle postopératoire a été améliorée dans tous les cas (logMAR, 0,14±0,21), mais aucune différence significative n'a été trouvée entre les données préopératoires et postopératoires ([Tableau 2](#T2){ref-type=" table"}).

######

Valeurs de réfraction préopératoire et postopératoire des yeux

![](jkms-33-e208-i001)

Variables Préopératoire


Voir la vidéo: Chat de gouttière ou de race: Que faut-il choisir? (Mai 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos